A Propos

Présentation de Julie" />

Parce qu’on est toujours un peu curieux de savoir qui se cache derrière un site internet (et parce que je suis comme vous!), je me présente :
Julie, trentenaire, citoyenne, optimiste, Designer Web.

Mon côté Geek (ou pas)

Née dans les années 80’s, les ordis, internet, les smartphones, Photoshop et Instagram ne sont pas tout à fait le vocabulaire courant de ma jeunesse : pas de téléphone portable avant le lycée (et ouais!), un ordinateur qui fait au moins 80cm de profondeur et qui s’allume en 20 minutes (véridique!), une connexion ADSL à rebours et un tantinet lente… Bref, je fais partie de cette vague qui a appris toute jeune à faire sans le numérique et la connectivité mais qui a su s’y mettre rapidement (et les deux pieds dedans !).

Côté professionnel

Mes premières amours sont au tourisme : un BTS, 3 langues vivantes et plusieurs emplois de « contact », les lignes de code et la suite Adobe n’étaient pas tout à fait mon quotidien. Et pourtant, ils dormaient discrètement dans un coin de mon esprit, attendant patiemment que je les réveille…
Mais comment passe-t-on de l’un à l’autre, me direz-vous ? Disons que je suis d’un naturel curieux et que j’aime comprendre ce qui m’entoure, savoir comment ça fonctionne et m’imaginer que je suis capable de le faire moi-même. Je suis aussi, comme on dit, une créative alors tout ça m’est venu assez naturellement.
Figée devant mon ordi à administrer le site internet de mon office ou à remplir les pages de mon premier blog, je m’imaginais déjà passer de l’autre côté de l’écran voir comment tout cela était conçu. Mes hobbies m’ont eux amener à aimer les motifs, l’esthétique et un côté un peu plus ordonné et graphique.

Me voici donc, un beau matin, en plein virage professionnel : motivée, assoiffée d’apprendre et en quête de tous les outils pour laisser, moi aussi, mon emprunte dans ce grand monde digital.

Côté privé

Originaire de la capitale, j’ai larguée les amarres en Bretagne Sud en 2005 : l’appel de l’iode, le chant des mouettes, la beauté de la région et de ses habitants ont eu raison de moi et m’ont fait prendre un aller simple direction Etel.

C’est donc depuis cette charmante bourgade du Morbihan, que j’opère. J’y vis avec ma famille et j’apprécie grandement ce cadre de vie idyllique. Néanmoins, je reste une citadine dans l’âme et j’aime aussi retrouver, de temps à autre, l’effervescence des grandes villes.

En dehors du travail, je consacre beaucoup de temps à la couture : pour moi, mes enfants, la famille, la maison… j’ai mille projets en tête ! Autodidacte, j’ai finis par prendre des cours (en web design comme en couture, la technique ça ne s’invente pas !) et je tiens un blog depuis mai 2011 à ce sujet.

Je suis aussi ce qu’on appelle une « écolo » : végétarienne et très sensible aux enjeux environnementaux, j’essaie de faire attention quotidiennement à mon impact sur notre chouette planète. Membre d’une association locale de « transition écologique » je souhaite démontrer qu’on peut concilier modernité et écologie (mais ça, c’est un autre sujet).

Et sinon

J’aime rêvasser et être émerveillée, les fêtes de fin d’année, les boîtes de rangement, le ski, le chocolat noir et l’écologie, l’Italie, le jardin du Luxembourg (à Paris), les brocantes, les plantes, la musique (la bonne!), les crêpes, le gratin et la crème brulée, le cinéma (surtout les films français), j’aime lire, coudre, tricoter et bidouiller, la forme ronde, les tatouages, boire l’apéro (avec modération!), les photos, les voyages, la série Friends, le rétro et le vintage, la couleur verte, le jaune, le gris clair, l’orange et le bleu canard et par-dessus tout j’aime le respect et ma famille.

Je n’aime pas être en retard, le coin corné d’une feuille qui a ainsi été photocopié, avoir trop chaud (ou trop froid), l’inégalité et l’injustice, l’odeur du pain brûlé, les déjeuners qui durent jusqu’au goûter, je n’aime pas le café (désolée), les soldes et la surconsommation, le pessimisme et les gens grognons, ce mot sur le bout de ma langue dont je ne me souviens pas et ne pas aller au bout de mes idées.

Je suis Julie Viguié, heureuse de faire bientôt votre connaissance.

Parce qu’on est toujours un peu curieux de savoir qui se cache derrière un site internet (et parce que je suis comme vous!), je me présente :
Julie, trentenaire, citoyenne, optimiste, Designer Web.

Julie
Julie

Mon côté Geek…ou pas !
Née dans les années 80’s, les ordis, internet, les smartphones, Photoshop et Instagram ne sont pas tout à fait le vocabulaire courant de ma jeunesse : pas de téléphone portable avant le lycée (et ouais!), un ordinateur qui fait au moins 80cm de profondeur et qui s’allume en 20 minutes (véridique!), une connexion ADSL à rebours et un tantinet lente… Bref, je fais partie de cette vague qui a appris toute jeune à faire sans le numérique et la connectivité mais qui a su s’y mettre rapidement (et les deux pieds dedans !).

Julie
Julie

Côté professionnel
Mes premières amours sont au tourisme : un BTS, 3 langues vivantes et plusieurs emplois de « contact », les lignes de code et la suite Adobe n’étaient pas tout à fait mon quotidien. Et pourtant, ils dormaient discrètement dans un coin de mon esprit, attendant patiemment que je les réveille…
Mais comment passe-t-on de l’un à l’autre, me direz-vous ? Disons que je suis d’un naturel curieux et que j’aime comprendre ce qui m’entoure, savoir comment ça fonctionne et m’imaginer que je suis capable de le faire moi-même. Je suis aussi, comme on dit, une créative alors tout ça m’est venu assez naturellement.
Figée devant mon ordi à administrer le site internet de mon office ou à remplir les pages de mon premier blog, je m’imaginais déjà passer de l’autre côté de l’écran voir comment tout cela était conçu. Mes hobbies m’ont eux amener à aimer les motifs, l’esthétique et un côté un peu plus ordonné et graphique.

Me voici donc, un beau matin, en plein virage professionnel : motivée, assoiffée d’apprendre et en quête de tous les outils pour laisser, moi aussi, mon emprunte dans ce grand monde digital.

Julie
Julie

Côté privé…
Originaire de la capitale, j’ai larguée les amarres en Bretagne Sud en 2005 : l’appel de l’iode, le chant des mouettes, la beauté de la région et de ses habitants ont eu raison de moi et m’ont fait prendre un aller simple direction Etel.
C’est donc depuis cette charmante bourgade du Morbihan, que j’opère. J’y vis avec ma famille et j’apprécie grandement ce cadre de vie idyllique. Néanmoins, je reste une citadine dans l’âme et j’aime aussi retrouver, de temps à autre, l’effervescence des grandes villes.

En dehors du travail, je consacre beaucoup de temps à la couture : pour moi, mes enfants, la famille, la maison… j’ai mille projets en tête ! Autodidacte, j’ai finis par prendre des cours (en web design comme en couture, la technique ça ne s’invente pas !) et je tiens un blog depuis mai 2011 à ce sujet.

Je suis aussi ce qu’on appelle une « écolo » : végétarienne et très sensible aux enjeux environnementaux, j’essaie de faire attention quotidiennement à mon impact sur notre chouette planète. Membre d’une association locale de « transition écologique » je souhaite démontrer qu’on peut concilier modernité et écologie (mais ça, c’est un autre sujet).

Julie
Julie

J’aime rêvasser et être émerveillée, les fêtes de fin d’année, les boîtes de rangement, le ski, le chocolat noir et l’écologie, l’Italie, le jardin du Luxembourg (à Paris), les brocantes, les plantes, la musique (la bonne!), les crêpes, le gratin et la crème brulée, le cinéma (surtout les films français), j’aime lire, coudre, tricoter et bidouiller, la forme ronde, les tatouages, boire l’apéro (avec modération!), les photos, les voyages, la série Friends, le rétro et le vintage, la couleur verte, le jaune, le gris clair, l’orange et le bleu canard et par-dessus tout j’aime le respect et ma famille.

Julie
Julie

Je n’aime pas être en retard, le coin corné d’une feuille qui a ainsi été photocopié, avoir trop chaud (ou trop froid), l’inégalité et l’injustice, l’odeur du pain brûlé, les déjeuners qui durent jusqu’au goûter, je n’aime pas le café (désolée), les soldes et la surconsommation, le pessimisme et les gens grognons, ce mot sur le bout de ma langue dont je ne me souviens pas et ne pas aller au bout de mes idées.

Je suis Julie Viguié, heureuse de faire bientôt votre connaissance.